Archive pour juin 2009

Les courses Arc-En-Ciel (Chroniques d’Albion 1)

Mardi 30 juin 2009

J’adore les journaux anglais Rire. Lorsque j’ai la chance d’être à Londres –pour une grosse quinzaine de jours chaque année- j’en dévore plusieurs quotidiennement. Et avec encore plus de voracité, les suppléments du week-end. Récemment dans l’un de ceux de The Independent, je suis tombée sur un article, qui mettait en scène une vedette insolite : un supermarché, non pas de Grande Bretagne, mais du Nord de la Californie. 

Tel un improbable trait d’union entre la période hippie et la grande vague écologique du millénium, la Rainbow Grocery pratique depuis 1975 la vente en vrac et offre notamment à ces clients la bagatelle de… 370 sortes de thé. Plus qu’un mode d’achat, c’est une philosophie et un modèle économique qui se cachent derrière ce supermarché d’une banlieue modeste de San Francisco. Car si un parking borde bien les murs du Rainbow Grocery… Ce sont les  vélos plus que les véhicules à quatre roues qu’il est conçu pour accueillir. L’antivol étant fourni par la maison. L’éclairage artificiel est limité dans la journée, des panneaux solaires ont récemment été installés et les produits frais vendus dans le magasin proviennent évidemment d’exploitations des environs. 

Structurellement, Rainbow Grocery est une coopérative dont certains des 260 membres admettent la lenteur du processus de décision.  Faire fonctionner ce type d’organisation est un challenge quotidien, même si la boutique est tout à fait rentable et dégage des bénéfices substanciels. Rainbow Grocery possède en tout cas le mérite d’offrir une alternative à la grande distribution omniprésente dans nos quotidiens. Et il semble que de telles coopératives locales existent également en Grande Bretagne, comme Infinity Foods à Brighton et Unicorn Grocery à Manchester. Si vous en connaissez en France, je suis très intéressée Langue.

6028largearticlephoto11.jpg

Cottage witch pour de vrai

Vendredi 26 juin 2009

Depuis que j’ai découvert que j’étais une cottage witch, j’apprécie d’autant plus d’en habiter un pour de bon emoticone. C’est temporaire évidemment et je n’occuperai ce ravissant cottage que durant les quinze jours où je séjourne dans une banlieue verdoyante de Londres, jusqu’à début juillet.

 cimg0731.jpg 

Mais cottage ou non, j’ai toujours trouvé que de l’autre côté de la Manche, l’énergie « sorcière » était différente. Surtout à cette époque de l’année, autour du solstice que j’ai célébré dans des vibrations stimulantes, entre une fumigation d’herbes, un mini feu et une tisane de plantes du jardin.  Les journées sont tellement longues que l’on peut fermer les yeux au crépuscule et les rouvrir alors que les rayons du soleil (si, si il fait beau parfois en Angleterre emoticone) caressent déjà les fenêtres de mon petit cottage.

cimg0734.jpg

Une tasse de thé Earl Grey dans une main, Wild witchcraft de Marian Green dans l’autre, je déguste la vie à l’anglaise à petite gorgées, en admirant les roses crémeuses du jardinet voisin du mien. On s’y ferait vite… emoticone

cimg0733.jpg

Découvrir la sorcière en chacune de nous

Dimanche 21 juin 2009

 

Lors de mon dernier séjour Outre-Atlantique, j’ai découvert Secrets et mystères, fierté et plaisir d’être une femme, de Denise Linn. Beaucoup de thèmes abordés animal totem, déesses, plantes, pierres, shamanisme, méditation, ritualisation, cycles et archétypes féminin, n’auront pas forcément une saveur de nouveauté pour des païennes. Mais ce livre est tout de même un secret de bien-être et de célébration de soi-même, qui peut aider beaucoup de femmes dans leur cheminement personnel, spirituel ou non.

51rzdrhwhwlss5001.jpg

Etrangement, même si ce n’est ni un livre de magie, ni un manuel wiccan, ou un ouvrage de développement personnel destiné spécifiquement aux païennes ou à celles qui sont attirées par cette voie, j’ai eu parfois l’impression en lisant Secrets et mystères, de participer à un stage destiné à découvrir sa sorcière intérieure Clin doeil. Si l’étape est franchie en ce qui me concerne depuis de longues années, c’est un livre que je recommanderais en revanche, pour toutes celles qui s’engagent dans la découverte ou redécouverte de leur féminité. Sorcières aspirantes ou pas.

 

Flacons bijoux

Lundi 15 juin 2009

 

Ces dernières semaines, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour actionner mes menottes. Mais je voulais absolument terminer ces deux mini-flacons bijoux, pour essayer mes nouvelles peintures sur verre. Ils sont fabriqués en récupérant de petits échantillons de parfums. Je suis d’ailleurs toujours à la recherche de matières premières, avis aux utilisatrices et utilisateurs!

cimg0708.jpg

Le petit détail en plus, un mini strass dans le bouchon emoticone.

cimg0710.jpg 

Trésors de ma SP

Mercredi 10 juin 2009

 

Avec un peu de retard, voici les principaux trésors que j’ai reçu de ma Sorcière Particulière, Cerrydwen Asherah, lors de notre dernier échange. Cerry a fabriqué spécialement pour moi cette somptueuse plume de fumigation emoticone et j’ai hâte de tester le macérat de millepertuis dans mes petites préparations cosmétiques emoticone.

 cimg0702.jpg

Qui sont les Créatifs Culturels?

Jeudi 4 juin 2009

 

Les Créatifs Culturels, c’est un peu comme les Envahisseurs pour David Vincent. Ils sont partout, mais pour les reconnaître, il faut déjà savoir qu’il existent. L’exercice est d’autant plus périlleux, que contrairement aux ennemis de David Vincent, la plupart des Créatifs Culturels ignorent eux-mêmes leur nature, le message tardant un peu à passer dans la dimension médiatique.

Lorsque l’ouvrage fondateur, l’émergence des Créatifs Culturels est sorti aux Etats-Unis en 2000, l’étude réalisée Outre-Atlantique était formelle. Si ce groupe représentait une proportion non négligeable de la population américaine, 50 Millions, son principal talon d’Achille était son impression d’isolation. Convaincu de représenter seulement 5% de la population, le CC se croit seul, ou presque, à croire et vivre selon ses valeurs. En France -où une étude livrée dans un ouvrage les créatifs culturels en France, a révélé que le groupe représentait 17% des Français- son existence est également méconnue.

51sb7zer9claa2401.jpg 

Mais justement qui sont les CC? Une secte mystérieuse pratiquant une forme encore inconnue de loisirs créatifs? Une association destinée à promouvoir le développement de la culture dans une société menacée par l’abêtissement informatique? Pas exactement. Le CC est un drôle de bipède à l’ouverture multiculturelle, pour lequel l’être l’emporte sur le paraître et la possession. Le CC est également un consom’acteur écologiste impliqué socialement, qui reconnaît les valeurs féminines, donne une importance primordiale à la connaissance de soi et la vie intérieure.

51dhfvn6urlaa2401.jpg 

En France, un réseau de communication s’est créé depuis l’an dernier pour les créatifs culturels, sur l’initiative de l’association Demain maintenant. Et il existe un groupe sur Facebook. Ce n’est qu’un début, mais il faut bien commencer quelque part emoticone.

Pour savoir si vous êtes vous-même un créatif culturel, voici un petit test.