• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Archive pour septembre 2009

Boucles d’oreilles Metropolis

Mardi 29 septembre 2009

Cela faisait quelques semaines que ce modèle trônait sur mon petit présentoir, mais je n’arrivais pas à le terminer. Mais cette fois, ça y est! A cette époque de l’année, autour de Mabon, j’ai souvent envie de travailler sur des couleurs cuivrées, alors voilà. Il me manquait un nom, mais cette fois ce n’est pas une déesse ou un symbole païen, mais Metropolis, le film culte de Fritz Lang, qui s’est imposé. Ne me demandez pas pourquoi, mais en les regardant, j’entends la BO de la version ressortie en 1984 (une année très symbolique pour un film dépeignant un futur cauchemardesque Clin doeil)

cimg0854.jpg

J’ai testé le prototype sur moi et jusqu’ici les réactions sont plutôt sympas. Je n’ai pas trop l’habitude de porter des créoles, mais j’ai un faible pour celles-ci, surtout l’association de l’effet cuivré avec les différents nuances de violet. Vous pouvez évidemment retrouver ce modèle comme beaucoup d’autres sur ma galerie myspace. 

Interdit aux hommes

Jeudi 24 septembre 2009

Durant mon séjour aux Pays Bas la semaine dernière, jai eu une drôle de surprise en arrivant pour la première fois dans le parking de mon hôtel. Parmi les places les plus proches de la porte dentrée, quelques-unes étaient fort logiquement réservées aux handicapés, comme cest le cas à peu près partout. Mais dautres étaient estampillées «réservé aux femmes» emoticone. Renseignements pris auprès de la réception, cest un service commun à tous les hôtels de la chaîne espagnole NH, que doffrir aux femmes seules dans les parkings souterrains, des places situées près des sorties, qui ne les obligeront pas à traverser tout le sous-sol. Apparemment, ils réservent également les chambres proches de la réception aux femmes voyageant seules.

 cimg0862.jpg

Javoue ne pas trop savoir quoi penser de cette « attention ». Cela part certes d’un bon sentiment, de vouloir offrir une sécurité supplémentaire à leurs clientes, mais quelque part, ça donne limpression que lon vient darriver dans un coupe-gorge et quil vaut mieux ne pas traîner dans les parages emoticone. A Johannesburg, je ne dis pas, mais dans un quartier on ne peut plus calme de la charmante cité de Maastricht, ça fait un peu bizarre. 

La nouvelle sorcière de Salem

Samedi 19 septembre 2009

L’été dernier durant mon séjour à Londres, un livre a accroché mon regard, alors que j’écumais les librairies de mon quartier. Rien qu’à regarder la couverture et le titre, The lost book of Salem, j’ai tout de suite su que j’allais l’acheter. J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, pourtant, en dépit du personnage particulièrement savoureux de Grace, la mère de l’héroïne. Catherine Howe, dont c’est le premier roman, relate les aventures de Connie, une étudiante en histoire qui prépare sa thèse à l’université de Harvard, tout en essayant de remettre en état la maison de sa grand-mère décédée, inhabitée depuis une vingtaine d’années. Dans cette demeure d’un autre âge et située dans les environs de Salem, Connie découvre un potager luxuriant, des rangées de bocaux remplis d’herbes mystérieuses et des fiches de recettes assez… Originales.

515m1muwzvlss5001.jpg 

Entre l’année 1991 où l’action principale est située et les fameux procès en sorcellerie qui ont rendu la ville de Salem tristement célèbre depuis la fin  du XVIIème siècle, l’auteur nous guide entre l’univers des sages-femmes et guérisseuses de l’époque et de l’ambiance wiccane plutôt opportuniste dans laquelle baignait la ville à une époque plus proche de la nôtre. Détail savoureux concernant l’auteur, qui est également historienne et qui vit dans cette région, elle est réellement la descendante de deux femmes accusées de sorcellerie pendant les procès.

Répertoire « divinatoire »

Lundi 14 septembre 2009

 

Durant l’été 2008, j’avais eu la malencontreuse idée d’égarer mon répertoire professionnel emoticone. OK, j’avais gardé des photocops, mais elles n’étaient pas exactement à jour et pour récupérer tous mes numéros, j’ai bien bien galéré emoticone. Pour ne rien arranger, comme nouveau répertoire, on m’a refilé un machin sinistre au boulot, tout blanc et même pas de couverture plastifiée pour le protégeremoticone. Du coup, j’ai décidé de le customiser. Une petite descente sur l’ancien blog de Cerrydwen, et j’ai découvert les images d’un magnifique tarot encore non publié, dont les lames m’ont servi à décorer mon répertoire. Et voilà le résultat.

cimg0691.jpg cimg0690.jpg

Maintenant, je suis de bien meilleure humeur à chaque fois que je dois passer un coup de fil pro. Et pour la petite histoire, l’autre jour en fouinant dans des dossiers, j’ai retrouvé mon ancien répertoire, Eureka! emoticone

cimg0692.jpg 

Quelques semaines plus tard, lorsque j’ai fait l’acquisition de mon agenda d’automne, j’ai choisi un modèle sobre et fabriqué à 100% avec du papier recyclé. Mais je l’ai customisé de la même façon que mon répertoire en le couvrant avec une image chattoyante tirée d’un magazine de déco: Une glycine en fleurs et un jardin estival pour m’accompagner tout l’hiver. Je l’adore emoticone et franchement, ce n’est pas difficile à réaliser. Une image qui vous parle, un rouleau de scotch large transparent et le tour est joué. Et bonne nouvelle, ça tient. Le mini agenda que j’avais réalisé en début d’année est en très bon état.

cimg0845.jpg cimg0844.jpg

Crème régénérante après-soleil

Mercredi 9 septembre 2009

Ma dernière fabrication de crème pour le visage s’était avérée assez chaotique emoticone. A l’utilisation pourtant, ma « crème épinards » était plutôt agréable pour cette période estivale Bisou. J’invite d’ailleurs celles qui l’ont testée à me confier leurs impressions emoticone. Pour la fin de l’été, j’ai concocté une crème visage spécialement adaptée aux peaux qui ont profité des bienfaits du soleil durant l’été (et qui continuent peut-être, pour celles qui prennent des vacances tardives). Cela m’a permis d’utiliser le merveilleux macérat de millepertuis que m’a offert Cerrydwen Asherah, ma SP adorée. Comme toujours, j’ai battu le mélange avec vigueur à l’aide de mon mini fouet pour rendre la crème plus onctueuse.

Voici donc la composition:

Phase acqueuse

-4 parts ½ d’Hydrolat de fleur d’oranger

-3 parts de Gel d’aloe vera

-une touche de glycérine

Phase huileuse

-1 part et ½ de Macérat huileux de millepertuis

-½ part d’huile d’argan

-½ part d’huile d’onagre

EPP et vitamine E pour la conservation

HE d’encens et de patchouli

cimg0849.jpg 

L’odeur est très discrète mais assez agréable. Grâce au macérat de millepertuis, d’un rouge lumineux, la crème est très légèrement teintée de rose.

Boucles d’oreilles Meditrina

Vendredi 4 septembre 2009

 A l’instant où les perles ont roulé dans mes mains, elles m’ont évoqué les grands crus rouges d’Aquitaine, dont je suis originaire. En les fabriquant, je pensais récolte, vendange, nectar, tout en jetant un oeil de temps à autre à ma propre vigne, dont les « perles » sucrées pas encore mûres allaient bientôt prendre cette couleur « bordeaux » comme la ville dont le nom rime avec vignoble.

cimg0775.jpg

Alors que la célébration de Mabon se rapproche, ce nouveau modèle de boucles d’oreilles -également exposé sur ma petite galerie myspace- portera donc le nom de Meditrina, une déesse romaine liée au vin mais aussi à la guérison. Une association qui prend tout son sens, alors que les bienfaits des précieuses grappes se retrouvent aujourd’hui dans la composition de certains de nos cosmétiques emoticone.