Archive de la catégorie ‘Atalantitude’

La nouvelle sorcière de Salem

Samedi 19 septembre 2009

L’été dernier durant mon séjour à Londres, un livre a accroché mon regard, alors que j’écumais les librairies de mon quartier. Rien qu’à regarder la couverture et le titre, The lost book of Salem, j’ai tout de suite su que j’allais l’acheter. J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, pourtant, en dépit du personnage particulièrement savoureux de Grace, la mère de l’héroïne. Catherine Howe, dont c’est le premier roman, relate les aventures de Connie, une étudiante en histoire qui prépare sa thèse à l’université de Harvard, tout en essayant de remettre en état la maison de sa grand-mère décédée, inhabitée depuis une vingtaine d’années. Dans cette demeure d’un autre âge et située dans les environs de Salem, Connie découvre un potager luxuriant, des rangées de bocaux remplis d’herbes mystérieuses et des fiches de recettes assez… Originales.

515m1muwzvlss5001.jpg 

Entre l’année 1991 où l’action principale est située et les fameux procès en sorcellerie qui ont rendu la ville de Salem tristement célèbre depuis la fin  du XVIIème siècle, l’auteur nous guide entre l’univers des sages-femmes et guérisseuses de l’époque et de l’ambiance wiccane plutôt opportuniste dans laquelle baignait la ville à une époque plus proche de la nôtre. Détail savoureux concernant l’auteur, qui est également historienne et qui vit dans cette région, elle est réellement la descendante de deux femmes accusées de sorcellerie pendant les procès.

Répertoire « divinatoire »

Lundi 14 septembre 2009

 

Durant l’été 2008, j’avais eu la malencontreuse idée d’égarer mon répertoire professionnel emoticone. OK, j’avais gardé des photocops, mais elles n’étaient pas exactement à jour et pour récupérer tous mes numéros, j’ai bien bien galéré emoticone. Pour ne rien arranger, comme nouveau répertoire, on m’a refilé un machin sinistre au boulot, tout blanc et même pas de couverture plastifiée pour le protégeremoticone. Du coup, j’ai décidé de le customiser. Une petite descente sur l’ancien blog de Cerrydwen, et j’ai découvert les images d’un magnifique tarot encore non publié, dont les lames m’ont servi à décorer mon répertoire. Et voilà le résultat.

cimg0691.jpg cimg0690.jpg

Maintenant, je suis de bien meilleure humeur à chaque fois que je dois passer un coup de fil pro. Et pour la petite histoire, l’autre jour en fouinant dans des dossiers, j’ai retrouvé mon ancien répertoire, Eureka! emoticone

cimg0692.jpg 

Quelques semaines plus tard, lorsque j’ai fait l’acquisition de mon agenda d’automne, j’ai choisi un modèle sobre et fabriqué à 100% avec du papier recyclé. Mais je l’ai customisé de la même façon que mon répertoire en le couvrant avec une image chattoyante tirée d’un magazine de déco: Une glycine en fleurs et un jardin estival pour m’accompagner tout l’hiver. Je l’adore emoticone et franchement, ce n’est pas difficile à réaliser. Une image qui vous parle, un rouleau de scotch large transparent et le tour est joué. Et bonne nouvelle, ça tient. Le mini agenda que j’avais réalisé en début d’année est en très bon état.

cimg0845.jpg cimg0844.jpg

Triple couronne de Lughnasadh

Samedi 8 août 2009

Le week-end dernier, lorsque nous avons célébré Lughnasadh avec les Soeurs des éléments, nous nous sommes livrées au tressage d’épis de blé. Grâce à Saphyra, qui avait récolté et humidifié le blé, j’ai pu fabriquer cette triple couronne de pouvoir (dont j’ai trouvé le modèle dans mon livre Spell Crafts et dont l’objectif est de protéger sa maison) et qui… est loin d’être parfaite comme vous pouvez le constater emoticone.

 cimg08151.jpg

Le tressage n’est peut-être pas mon fort, comme le prouve ma dernière tentative de fabrication de panier avec les chutes de taille de mon jardin, mais c’est l’intention qui compte, non? Embarasse

 cimg0812.jpg

OK, OK… Je retourne à mes boucles d’oreilles et à mes baumes pour les lèvres et je laisse le tressage aux pros  emoticone.

La femme selon Orangina

Lundi 20 juillet 2009

Il y a quelques semaines lors d’une réunion des Sœurs des éléments, cette pub Orangina avait été évoquée et les femmes du cercle avaient expliqué à quel point elles trouvaient ce spot déplaisant et dépréciatif pour les femmes. Je ne la connaissais pas, parce que lorsque la pub apparaît à la télé, je mets immédiatement en « mute » ou en avance rapide si c’est un enregistrement emoticone.

Mais Eloa, l’une des sœurs, m’a finalement envoyé le lien. http://www.youtube.com/watch?v=FLpC3SV0o_U

Il y a certainement un message au 245ème degré qui m’a échappé, parce que franchement ce spot, je le trouve moche et pathétique. Je ne peux même pas boycotter Orangina, je n’ai pas dû en boire depuis l’âge de 11 ans. Mais si vous êtes consommateur ou consommatrice, réfléchissez avant votre prochaine commande à la terrasse d’un café. Ou avant de mettre le pack dans votre caddie, pour les enfants.

Cottage witch pour de vrai

Vendredi 26 juin 2009

Depuis que j’ai découvert que j’étais une cottage witch, j’apprécie d’autant plus d’en habiter un pour de bon emoticone. C’est temporaire évidemment et je n’occuperai ce ravissant cottage que durant les quinze jours où je séjourne dans une banlieue verdoyante de Londres, jusqu’à début juillet.

 cimg0731.jpg 

Mais cottage ou non, j’ai toujours trouvé que de l’autre côté de la Manche, l’énergie « sorcière » était différente. Surtout à cette époque de l’année, autour du solstice que j’ai célébré dans des vibrations stimulantes, entre une fumigation d’herbes, un mini feu et une tisane de plantes du jardin.  Les journées sont tellement longues que l’on peut fermer les yeux au crépuscule et les rouvrir alors que les rayons du soleil (si, si il fait beau parfois en Angleterre emoticone) caressent déjà les fenêtres de mon petit cottage.

cimg0734.jpg

Une tasse de thé Earl Grey dans une main, Wild witchcraft de Marian Green dans l’autre, je déguste la vie à l’anglaise à petite gorgées, en admirant les roses crémeuses du jardinet voisin du mien. On s’y ferait vite… emoticone

cimg0733.jpg

Qui sont les Créatifs Culturels?

Jeudi 4 juin 2009

 

Les Créatifs Culturels, c’est un peu comme les Envahisseurs pour David Vincent. Ils sont partout, mais pour les reconnaître, il faut déjà savoir qu’il existent. L’exercice est d’autant plus périlleux, que contrairement aux ennemis de David Vincent, la plupart des Créatifs Culturels ignorent eux-mêmes leur nature, le message tardant un peu à passer dans la dimension médiatique.

Lorsque l’ouvrage fondateur, l’émergence des Créatifs Culturels est sorti aux Etats-Unis en 2000, l’étude réalisée Outre-Atlantique était formelle. Si ce groupe représentait une proportion non négligeable de la population américaine, 50 Millions, son principal talon d’Achille était son impression d’isolation. Convaincu de représenter seulement 5% de la population, le CC se croit seul, ou presque, à croire et vivre selon ses valeurs. En France -où une étude livrée dans un ouvrage les créatifs culturels en France, a révélé que le groupe représentait 17% des Français- son existence est également méconnue.

51sb7zer9claa2401.jpg 

Mais justement qui sont les CC? Une secte mystérieuse pratiquant une forme encore inconnue de loisirs créatifs? Une association destinée à promouvoir le développement de la culture dans une société menacée par l’abêtissement informatique? Pas exactement. Le CC est un drôle de bipède à l’ouverture multiculturelle, pour lequel l’être l’emporte sur le paraître et la possession. Le CC est également un consom’acteur écologiste impliqué socialement, qui reconnaît les valeurs féminines, donne une importance primordiale à la connaissance de soi et la vie intérieure.

51dhfvn6urlaa2401.jpg 

En France, un réseau de communication s’est créé depuis l’an dernier pour les créatifs culturels, sur l’initiative de l’association Demain maintenant. Et il existe un groupe sur Facebook. Ce n’est qu’un début, mais il faut bien commencer quelque part emoticone.

Pour savoir si vous êtes vous-même un créatif culturel, voici un petit test.

 

 

Petit plan de tomate deviendra grand

Vendredi 29 mai 2009

 Petit clin d’oeil à tous ceux qui hésitent à se lancer dans une carrière périlleuse d’agriculteur à domicile, les plans de tomates, ça marche! Dans la catégorie avant/après, voici une photo prise fin mars, lorsque j’ai acheté mes deux plans et une autre deux mois plus tard. Les tagliatelles au coulis de tomate maison, c’est pour bientôt emoticone.

cimg0650.jpg  En bas à gauche, avant.

 cimg0704.jpg Les deux grandes tiges au premier plan, c’est bien eux, après.

Le Bio au féminin

Dimanche 24 mai 2009

 

En cherchant des outils de jardinage sur le web l’autre jour (un truc pour broyer les branches pour les composter, efficace et pas trop cher, si quelqu’un a une idée Indeci), je suis tombée sur ce site, fémininbio. Ils éditent un magazine gratuit distribué chez certains commerçants comme l’enseigne de jardinerie naturelle Botanic, mais on peut également le consulter en ligne.

magazine31.gif

Evidemment, je trouve un peu dommage qu’un tel titre ne soit pas édité par un groupe de presse indépendant ou une association et soit lié de façon tangible à une chaîne de produits de jardinage… bios. Mais heureusement, il n’est pas uniquement orienté sur la consommation, il y a des dossiers intéressants, plein d’infos et dans l’ensemble, les trois premiers numéros du magazines ne sont pas mal fichus.

 magazine21.gif

Le site comporte également un espace de socialisation, façon myspace-bio, qui peut permettre d’échanger avec d’autres bio-consom’acteurs convaincus.

  magazine11.gif

 

N’oubliez pas de mettre la clim… Parce que personne n’en veut

Vendredi 24 avril 2009

La semaine dernière, je couvrais un évènement dans le sud de la France et j’avais le privilège d’être transportée chaque matin vers le site, par de gentils chauffeurs au volant de splendides berlines. Dès que je posais mon sac dans le véhicule, mon premier reflexe (après avoir salué le gentil chauffeur) était de regarder si la clim était allumée. C’était le cas systématiquement (il fait entre 17°C et 22°C). Je demandais ensuite très gentiment au GC s’il pouvait l’éteindre. Et invariablement, il répondait quelque chose du genre : « Ah très bien, en fait je l’avais mis pour vous, je déteste ça » ou « ça me rend malade », ou encore « je ne m’en sers jamais». L’année dernière sur le même évènement c’était pire, la réponse était : « nous sommes désolés, mais la consigne du constructeur qui nous prête les véhicules est qu’il faut toujours mettre la clim, quelle que soit la température ». 

images1.jpg 

Il y a un truc qui m’échappe. On sait tous que la clim favorise les refroidissements pour nous et le réchauffement pour la planète. Pourtant, on continue d’en abuser, même quand ce n’est pas indispensable, même quand il ne fait pas une chaleur insupportable. Vous y comprenez quelque chose, vous ?

Cottage witch

Jeudi 16 avril 2009

 

L’autre jour, en me balladant sur les différents groupes de paganspace, un site de socialisation païen anglophone, j’ai découvert l’existence du concept « cottage witches ». Une cottage witch est en résumé une sorcière qui vit dans un « cottage » ou une maisonnette, pratique en solitaire, cultive son jardin avec amour et en phase avec les cycles lunaires, mitonne de petits plats savoureux et magiques et dont l’intérieur résonne d’une atmosphère naturellement païenne aux effluves sorcières. Je ne connaissais pas le terme, mais je m’y reconnais franchement assez bien emoticone. Surtout en cette période de la roue de l’année que je chéris, parce que mon cher cerisier est en fleurs et que mes fraisiers promettent déjà de beaux fruits rouges et juteux pour célébrer Beltaine emoticone.

cimg0653.jpg

12345