Archive de la catégorie ‘CreAtalanta’

Crème pour le corps au millepertuis

Vendredi 26 février 2010

Oui, je sais on est en plein hiver et je vous donne encore une recette de crème particulièrement adaptée au retour de contrées ensoleillées emoticone.  Mais certaines sont peut-être parties au soleil pour les vacances d’hiver, pendan que d’autres pourront garder la recette pour l’été emoticone. J’ai tenté quelques variantes dans la recette de base de crème après-soleil pour le corps que j’avais testée l’automne dernier. Et voici le résultat. 

Phase acqueuse (80%) 

Eau de source 50% 

Eau de rose 20% 

Gel d’aloe vera 8% 

Glycérine végétale 2% 

Phase huileuse (20%) 

Cire émulsifiante (aromazone N°1) 8% 

Macérat de millepertuis 12% 

En plus du mélange conservateur vitamine E, EPP, j’ai rajouté quelques gouttes d’HE de lemongrass et de pamplemousse, réputées anti-cellulite. Elles se sont bien mariées avec l’extrait de manque et l’eau de rose et l’odeur est absolument délicieuse emoticone. Bien touillée, l’émulsion est assez onctueuse. 

cimg1098.jpg 

Lune froide

Mercredi 10 février 2010

Voici juste une petite parenthèse avant le cinquième et dernier volet de mes chroniques d’Oz, pour vous présenter le dernier modèle de boucles d’oreilles que j’ai créé, inspirée par l’hiver glacé que nous vivons cette année en Europe Se tait.

Vous retrouverez bientôt ce modèle avec tous les autres sur ma galerie myspace. Sans oublier évidemment les nouveaux trésors Atalantes qui apparaissent régulièrement sur Légendes oubliées et trésors disparus d’Atalantide.

cimg1090.jpg 

Des mains douces au coeur de l’hiver

Vendredi 15 janvier 2010

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fabriqué un crème pour les mains. A la demande d’une amie, qui se plaignait d’épiderme très sec sur ses mimines, en cette période hivernale particulièrement rigoureuse, j’ai concocté une formule assez simple, que je vous livre ici. Cette crème pourrait également être efficace si vous êtes sujets à l’exéma sur les mains.

Phase huileuse (30%)

-Cire émulsifiante pour textures onctueuses (Aromazone) 10%

-Beurre de karité 10%

-HV d’argan 5%

-Miel 5%

Phase acqueuse (70%)

-Hydrolat de ciste ladanifère 58%

-Gel d’aloe vera 10%

-Glycérine végétale 2%

J’ai rajouté de l’HE de genièvre et évidemment quelques gouttes d’EPP et de vitamine E pour la conservation.

Crème à la rose et présents de Yule

Dimanche 3 janvier 2010

 

Avant Yule, j’ai actionné mes petites mimines pour fabriquer quelques cadeaux. Boucles d’oreilles personnalisées (voir photos ci-dessous, que vous pouvez également retrouver sur ma page myspace), baumes pour les lèvres d’hiver à la vanille, mais aussi une crème visage à la rose dont je vous livre la recette. Avec un peu de retard, c’est mon cadeau de Yule.

Phase huileuse

cire émulsifiante 7%

Huile d’argan 5%

Huile d’amande douce 8%

Phase acqueuse

Hydrolat de rose de damas 58%

Gel d’aloe vera 10%

Gel G5 de silice organique 10%

Glycérine végétale 2%

Actifs

Une cuillerée à moka de poudre de cranberry, d’acerola et de myrtille (cette dernière donnant une très jolie couleur).

EPP, vitamine E et quelques gouttes d’HE de rose, bois de rose et patchouli.

cimg1031.jpg cimg1028.jpg

Clin d’oeil d’une mini-cosméteuse à une très grande: Helena Rubinstein

Jeudi 3 décembre 2009

 C’est peut-être parce que je me suis lancée dans la fabrication de cosmétique depuis un an et demi, mais j’ai passé un excellent moment le week-end dernier en lisant dans l’édition de samedi-dimanche 28-29 novembre du Figaro, la page consacrée à Helena Rubinstein. Mais je n’aurais peut-être pas eu l’idée de me plonger dans cet article, si je ne m’étais rappelé qu’à l’époque où j’avais dévoré les deux tomes d’Hannah et de l’Impératrice de Paul-Loup Sulitzer, j’avais su que les deux volets de la saga étaient inspirées de la vie de la célèbre créatrice de la marque éponyme. Je ne suis pas une grande fan de l’auteur en lui-même, mais le parcours de son personnage m’avait captivée.

Je n’ai pas encore lu en revanche la biographie d’Helena Rubinstein de Madeleine Leveau-Fernandez, mais à la lecture de l’article, il semble que l’originale était à la hauteur de la fiction. Grande admiratrice de la visionnaire que fut Coco Chanel (j’avais même consacré un sujet il y a quelques mois au téléfilm qui avait été inspiré de sa vie, avant la sortie du long métrage sur grand écran), j’aime à penser que celle-ci disait d’Helena Rubinstein: « Il n’y a qu’une seule mademoiselle, c’est moi. Il n’y a qu’une seule madame, c’est Helena Rubinstein ». Je ne sais pas ce que la dame aurait pensé du destin de l’empire qu’elle avait créé grâce à sa vision avant-gardiste de la beauté, mais lorsque je tambouillerai ma prochaine crème dans mon antre, avec mes huiles magiques et mes poudres de perlimpinpin, j’aurais une petite pensée pour Helena Rubinstein, qui il y a un peu plus d’un siècle, touillait ses premières potions anti-âge (mélange d’herbes, d’écorces et d’amande) dans l’arrière boutique d’une pharmacie australienne. Un tout petit hommage à une grande dame dont le parcours peut aujourd’hui inspirer les femmes du monde entier.

51g452sj6plsl500aa2401.jpg 

Une escale en Atalantide

Mardi 1 décembre 2009

Entre deux posts, je prends le temps de vous prévenir de larrivée de nouvelles créations en Atalantide. Fioles bijoux, flacons et une dizaine de paires de boucles doreilles se sont installées dans larchipel depuis quil sest dévoilé le jour de Samhain.

bannireatalantidegip1.jpg 

L’après-shampoing qui a failli tourner au vinaigre

Lundi 23 novembre 2009

 

Le cheminement de tambouilleuse est une aventure formidable emoticone. Avec maintenant un an et demi d’expérience, je pourrais me cantonner aux quelques recettes que je maîtrise et me graisser le museau et celui de mes proches en toute sécurité. Mais je n’en fait rien, évidemment emoticone. c’est tellement plus drôle d’expérimenter, d’élargir mon horizon et de tenter de fabriquer de nouveaux produits. Sauf que lorsqu’ l’on explore de nouveaux territoires, il survient parfois quelques (petites emoticone) mésaventures.

Il y a deux mois, j’avais tenté l’après-shampoing: résultat plutôt satisfaisant, odeur délicieuse, consistence agréable, poil lustré et nourri emoticone. Mais depuis, je me suis procuré du vinaigre de cidre -très recommandé dans les soins pour cheveux- pour la phase acqueuse. Je ne sais pas si c’est à cause de ça, mais lorsque j’ai voulu faire une tentative avec, le mélange a refusé obstinément d’émulsionner. Rien qu’un liquide jaunâtre surmonté d’une mousse de la même couleur, du genre de celle qui se forme avec un bain moussant emoticone. Pas de bol, alors que j’avais justement décidé de fabriquer un quantité nettement plus importante que d’habitude emoticone. L’idée que la moitié d’une bouteille de précieuse huile de germe de blé finisse dans l’évier me hérissant emoticone, j’ai sorti mon batteur à oeufs. Et là, miracle! Consistance mousseuse bien ferme. Du coup, mon après-shampoing a doublé de volume et j’ai pu faire quelques heureuses.

cimg1003.jpg 

Quant aux proportions, je vous les donnerai après mon prochain essai. Cette fois, j’ai un peu trop tâtonné pour pouvoir présenter une recette fiable emoticone.

Anat, Turan et Etoile du Nord, au coeur d’une vague créatrice

Dimanche 15 novembre 2009

Parfois, souvent même, le temps me manque pour créer autant que je le voudrais. C’est le cas en ce moment, mais au mois d’octobre, j’ai bénéficié d’une longue pause, qui a fertilisé ma créativité. Et j’ai constaté une fois de plus en transposant le vieil adage, plus on crée plus on est inspiré et de la même façon moins on crée, plus la source s’assèche. Et en ce moment, ça coule tout naturellement… C’est presque plus une année sabbatique qu’il me faudrait que des congés payés.

En parallèle de mes nouvelles créations Atalantide qui apparaissent très régulièrement sur mon nouveau blog Légendes oubliées et trésors disparus d’Atalantide, voici trois nouveaux modèles de boucles d’oreilles qui ont coulé de ma source inspiratrice.

Voici donc Anat, qui porte le nom d’une déesse phénicienne, dont les attributs sont à la fois l’amour mais aussi la guerre. Même si je penche définitivement vers le premier attribut, l’estampe a quelque chose de… Guerrier justement, qui me fait penser à la déesse de cette civilisation antique de marins.

cimg0916.jpg 

Voici également Turan, qui représente la déesse étrusque de l’amour et de la fertilité, un modèle plus petit et particulièrement indiqué pour celles qui ont envie d’agrandir leur famille emoticone.

cimg0924.jpg 

Voici enfin étoile du nord, qui s’intègre dans la collection «Corps célestes » que j’avais lancée l’année dernière et qui éclairera vos nuits d’hiver.

cimg0918.jpg 

Vous pouvez évidemment retrouver ses trois nouveaux modèles avec les autres sur ma page myspace et e si l’un d’entre eux vous plaît, n’hésitez pas à me contacter, ici ou là bas Clin doeil.

Gel tenseur contour des yeux

Mardi 10 novembre 2009

 Après les baumes et les crèmes, j’ai décidé de tenter quelque chose de nouveau. Une de mes amies, qui passe beaucoup de temps dans l’atmosphère pressurisée et désséchante des avions, s’est plainte d’avoir le tour les paupières chiffonnées. Alors j’ai eu envie de compléter l’action d’une crème de jour hydratante avec celle d’un gel sérum. C’est la première fois que je réalisais un produit avec une texture gel, à base de gomme de guar, mais je trouve la consistance assez agréable. L’odeur que donne la gomme au gel est… bizarre, mais elle s’estompe sous mon mélange d’HE.

Voici les proportions, pour lesquelles je me suis largement inspirée d’une recette que j’ai trouvée sur le site d’aromazone.

  • 28 ml d’hydrolat de ciste
  • 8 ml d’hydrolat de bleuet
  • 5 ml de gel d’aloe vera
  • 4 ml de glycérine végétale
  • 1,5 g de gomme de guar
  • Une pointe de couteau d’acide hyaluronique
  • un micro cuillerée à moka de poudre de cranberry
  • quelques gouttes dHE des rose, bois de rose et néroli
  • EPP

Départ imminent pour l’Atalantide

Jeudi 5 novembre 2009

 Après une longue et passionnante phase d’exploration et d’expérimentation qui se poursuit quotidiennement, je suis maintenant prête à vous accueillir en Atalantide, un univers de ma création dont les portes s’ouvrent ici.

Les mille pommes d’or d’Atalanta vont continuer à vivre, mais vous pourrez désormais me retrouver également sur contes et légendes d’Atalantide, dans un cadre complètement différent. Cela faisait longtemps que je souhaitais disposer d’un lieu privilégié pour exposer mes créations, dont vous pouvez retrouver certaines pièces depuis un an sur ma page myspace. Mais je souhaitais pouvoir m’exprimer d’une façon plus personnelle, qui me corresponde réellement et me permette de partager ce que je fabrique avec celles et ceux qui souhaitaient acquérir certaines pièces.

Je vous invite donc à m’accompagner pour un voyage en Atalantide, l’univers que j’ai imaginé pour accueillir une partie voir la totalité de mes réalisations. Pour l’instant, il n’y a pas encore d’objets exposés, juste une petite introduction pour vous familiariser avec le concept, qui ne surprendra pas celles et ceux qui me connaissent bien. Mais je ne tarderai pas à l’alimenter, plein de petites choses dans mon antre ne demandent qu’à voir la lumière. Je ne vous en dit pas plus et je vous donne rendez-vous ici donc, pour un départ imminent.

bannireatalantidegip.jpg 

123